jeudi 9 août 2012

Les vacances de Detoutderien #1 : le cadran analemmatique de Brou

Comme Shaya, quand je pars en vacances j'aime pas l'autoroute.

Je pourrais te dire que c'est parce que ça pollue quand elle traverse une ville, qu'on y est tenté d'y rouler trop vite comme François Hollande ou David, que lorsqu'on roule sur ces longs rubans d'asphalte on ne voit pas le paysage,  que voyageant avec quatre représentantes du sexe dit faible je n'aime pas le fait qu'elles doivent faire une queue digne d'une supérette de l'ère soviétique avant de pouvoir se libérer dans des endroits d'une tristesse à pleurer, enfin bref je pourrais trouver pas mal de raisons, dont celle non négligeable du coût.

Tu me diras pourquoi ne prends tu pas le train ? à 5 ça me coûterait aussi une fortune, et surtout j'aurais beaucoup trop de bagages.

Donc je prends les ex-nationales devenues départementals, ce qui, quand tu n'as pas de GPS mais une carte achetée en francs de l'époque (pas les anciens hein ?) t'oblige à une certaine gymnastique intellectuelle. La N20 devient ainsi le D820 il me semble. Google est très bon dans le choix des plus petites routes imaginables quand tu demandes "les plus court" et "sans péage". mais après il faut trouver des échappatoires aux chemins vicinaux.



Toutefois cette manie a un intérêt certain : tu visites. Et moi qui ait passé un bon bout de jeunesse à jouer à "voyage en France" quel plaisir de lire des noms qui semblent connus de moi seul dans la voiture, comme Saint Cirq Lapopie, Clamecy ou Aubusson (je vous fais grâce de Chilleurs aux Bois qui pourtant ferait sourire certains désaxés de la blogosphère, smiley bordayl).

Là pour partir vers les Albiez on est passés par Châteauroux, Montluçon, Paray le Monial, Mâcon et on a fait la pause pique-nique à Bourge en Bresse. Mais l'autre avantage de ne pas prendre l'autoroute c'est de piouvoir s'arrêter dans des coins jolis, intéressants ou présentant l'intérêt d'avoir des toilettes publiques pas trop loin. Là on a fait coup-triple au Monastère Royal de Brou juste à la sortie de Bourg en Bresse quand tu viens de Tours.

Un superbe lieu, chargé d'histoire (mais ça je ne l'ai vraiment découvert qu'aujourd'hui en faisant mes recherches documentaires pour le présent billet, car je n'ai pas de téléphone magique). Sinon je me serais précipité sur Gallica (Ferocias a bien raison : quelle mine d'or ce site) et je serais tombé sur cet ouvrage : Notice sur l'église de Brou


Ce Monastère, aux origines duquel on retrouve des sépultures très anciennes, a été construit sur ordre de Marguerite d'Autriche (éduquée à Amboise, et un temps promise à Charles VIII avant qu'Anne de bretagne n'entre en jeu) pour rendre hommage à son défunt époux Philibert-le-Beau vers 1506 (de 1511 à 1536 lit on dans cet autre ouvrage).  Toujours est-il que ce édifice religieux est considéré comme un joyau de la Renaissance.

Et surtout avec ces deux documents je serais resté moins bête devant :





décrit ainsi



Il s'agit en effet du plus ancien cadran analemmatique. Qui l'eût cru qu'en cherchant un coin sympa pour pique-niquer on tomberait sur une telle pièce de musée !

En fait la photo est celle d'une pièce refaite en 1750 par un astronome local, M. De La Lande, pour remplacer l'ancien cadran laissé à l'abandon trop longtemps et qui ressemblait à ça :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5469113c/f51.highres

Comment lisait on l'heure vous demandez vous ? hé bien voici la démarche :
L’observateur doit se placer debout sur son petit axe, qui correspond à la direction nord/sud, sur une échelle de dates à l’emplacement du jour de l’observation. En tournant le dos au Soleil, Il voit donc son
ombre indiquer l’heure avec l’intersection de l’ellipse et non par alignement comme dans un cadran classique.

Et tout ça imaginé, et calculé en 1506...

D'autres images du Monastère et du cadran

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

16 commentaires:

  1. Très intéressant ! D'autres billets comme ça !

    RépondreSupprimer
  2. merci Homer, j'vais essayer mais pas sûr d'être aussi culturel tout le temps :)

    RépondreSupprimer
  3. Un cadran analemmatique, encore une cochonnerie subtilement glissée pour chauffer le militaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le militaire se chauffe pour pas grand chose en même temps :)

      Supprimer
  4. Il va falloir que je le replace dans une conversation !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sacré challenge ! tu nous raconteras ?

      Supprimer
  5. Chilleurs aux Bois! L'histoire de ma vie en allers-retours de chez moi à mon fief natal... Lieu de passage obligé! Si je pensais qu'un jour je lirais ce bled dans un billet de blog.... Mais bravo! La classe ce billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chilleurs aux bois me "hante" depuis 2007, j'essaie de le replacer parfois

      Supprimer
  6. Réponses
    1. vive eux oui ! (google books peut se révéler pas mal aussi)

      Supprimer
  7. Rhoooo le monastère royal de Brou !!! <3
    Et son architecture fantastique. Un endroit magnifique.

    (Puisque tu fais de l'archéologie dans mon vieux blog, tu aurais pu ressortir le billet que j'avais fait dessus avec les photos ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a surtout profité du parc pour pique niquer :)

      ah c'est l'ancien blog ? mince j'ai pas fait gaffe, je suis parti de mon reader...

      Supprimer
    2. Ah ouais ben je vois que tu es à jour ;-)
      J'ai changé de blog depuis février quand même :p

      Supprimer
    3. hé mais le nouveau je l'ai aussi ! promis juré ! :)

      Supprimer
    4. hop la preuve en twit !!!

      Supprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)