mercredi 20 mai 2015

Les Régionales se profilent, la saison des drôles de sondages commence

Aujourd’hui la Lettre Valloire publie un sondage sur les Régionales assez curieux. Etabli par OpinionWay sur 964 personnes présentées comme représentatives de la population de la Région Centre ce sondage présente les résultats des 1ers et 2nd tour des Régionales (6 et 13 décembre)



Très étrange sondage qui teste une hypothèse de liste qui a très peu de chance d’arriver. Si Guillaume Peltier avait...

Mais un détail fait d’ores et déjà tiquer plusieurs personnes. Les personnes interrogées devaient se prononcer sur un résultat de 1er tour opposant :

  • François Bonneau pour le PS, Président de Région sortant
  • Guillaume Peltier pour l’UMP
  • Philippe Vigier pour l’UDI
  • Marc Fesneau pour le MODEM
  • Le candidat du FN
  • Charles Fournier, candidat EELV
  • Marc Brynhole, candidat Front de Gauche

Or des alliances sont d'ores et déjà annoncées, notamment entre l'UMP et l'UDi, voire avec le MODEM si l'on se base sur l'épisode MODEM 37 classé trop gauchisse

Premier information : 24 % des personnes sondées ne se sont exprimées pour aucun de ces candidats. Ce qui laisse supposer une abstention assez importante si cela se vérifie.

Deuxième information : on se dirigerait vers une triangulaire PS-UMP-FN.

Les résultats du 1er tour seraient les suivants :

François Bonneau pour le PS
22 %
Guillaume Peltier pour l’UMP
24 %
Philippe Vigier pour l’UDI
7 %
Marc Fesneau pour le MODEM
7 %
Le candidat du FN
25 %
Charles Fournier, candidat EELV
5 %
Marc Brynhole, candidat Front de Gauche
8 %

Et au second tour l’UMP Guillaume Peltier arriverait en tête avec 38 %, 35 % pour le PS et 27 % pour le FN. Gloire ! Guillaume Peltier arrive en tête !

Mais là où ce sondage est à prendre avec d’infinies pincettes, comme tous les sondages d’ailleurs, c’est qu’il rappelle étrangement celui des Régionales de 2010. Ce sondage commandité par Guillaume Peltier à l’époque et qui donnait Hervé Novelli vainqueur, ce qui n’arriva pas et se termina même en bérézina pour le candidat UMP… Or nous fûmes quelques uns à remarquer que le commanditaire était donc Guillaume Peltier, gérant de Com1+ et qui allait devenir quelques temps plus tard « Monsieur Sondage » de l’UMP.

En quoi ce sondage de la Lettre Valloire me rappelle cette anecdote ? Simplement le fait que Guillaume Peltier grand manitou de la com’ politique a un souci, il ne devrait pas être tête de liste aux Régionales, en effet une liste commune UDI/UMP devrait voir le jour avec le candidat UDI à sa tête. Ce qui serait un choix stratégique intelligent pour tenter d’adoucir un peu les angles et ne pas présenter un dissident FN puis MPF trop ouvertement sur la Région Centre.

Or ce sondage dessert cette possibilité en ne créditant que de 7 % le candidat UDI.

La collusion entre OPINIONWAY et un de ses gros clients ne peut que titiller l’esprit. En novembre 2012 Peltier était même présenté par cet institut de sondage comme la révélation politique de l’année.

A lire autrement : les grandes manœuvres au PS37 sur 37 degrés dans lequel on apprend que c’est Jean Patrick Gille qui prendrait la tête de la liste d’Indre et Loire pour les Régionales.

~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

vendredi 15 mai 2015

le MODEM d'Indre et Loire mis sous tutelle car trop à gauche

Pendant les vacances un mini séisme politique a frappé la Touraine. Pierre Commandeur et les autres dirigeants du MODEM 37 ont démissionné après la mise sous tutelle de leur fédération par l'échelon national.

Le MODEM est un drôle de parti, surtout en Touraine dont on a parfois du mal à suivre les pérégrinations idéologiques. Avant Pierre Commandeur, ce fut Guillaume Lapaque qui en a été le candidat aux Municipales de 2008 avant d'intégrer la liste UMP en 2010. Lors d'un débat sur Radio Béton, encore inscrit au MODEM il tendait la main à la liste de ce parti pour le second tour. Mais à l'époque le représentant du MODEM, Marc Fesneau n'était pas chaud. Il précisait sa pensée sur TV Tours à 1 minutes 58 :




Marc Fesneau disait ne pas soutenir le projet politique incarné par Hervé Novelli car alors ministre du Gouvernement et soutenant donc une politique qui ne correspondait pas aux attentes de son parti. Il n'y eut pas de consignes de vote pour le second tour et Novelli fut battu. Don't act, une belle cohérence.

Mais là que se passe t'il ? il est reproché Pierre Commandeur à Fanny Siouville d'avoir été sur les listes PS aux Municipales puis aux élections départementales. Mag Centre pressent que la fédération 37 du MODEm serait trop à gauche pour l'échelon national et notamment pour le Secrétaire général du parti : le même Marc Fesneau.

Or qui est tête de liste UMP cette année pour les Régionales ? Guillaume Peltier ! Celui là même qui en 2008se présentait contre le candidat officiel UMP pour les Municipales à Tours en sous-entendant qu'il avait le soutien de l'ensemble des partis de droite et du centre, dont le Modem qui avait pour candidat Guillaume Lapaque (essaie de suivre, c'est déjà bien assez fatiguant comme ça d'écrire sur le MODEM !).

Donc Marc Fesneau qui parlait de cohérence pour expliquer son refus de s'allier à Novelli en 2010, démissionne des membres du MODEM car trop à gauche en vue de bricoler une alliance avec Guillaume Peltier ?!

Pas sûr que toutes ces carabistouilles politiciennes fassent remonter la passion pour des élections qui auront lieu en décembre et qui risquent de s'annoncer rudes encore au niveau abstention. Et avec de tels revirements "idéologiques" en 5 ans pas sûr qu'un jour le MODEM et plus généralement le Centre trouve sa place dans l'échiquier politique. Enfin bon ce qui est quand même triste dans l'histoire (car le MODEM est loin d'être ma tasse de thé, et si leur liste ne recueille que peu de bulletins ça ne m'empêchera pas de dormir) c'est que des gens qui ont le courage d'encore s'engager en politique comme Pierre Commandeur ou Fanny Siouville paient les pots cassés de stratégies dont l'objectif risque bien de faire pschiiiitttt.

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

Soutenons Radio Béton qui veut sortir un livre pour ses 30 ans


Bientôt dans ta bibliothèque entre les Lagarde et Michard et les Martine il faudra faire une place pour un pavé (dans la soupe) : les 30 premières années de Radio Béton !

Après des débuts chaotiques en 1985, Radio Béton a pris une grande place dans la vie des Tourangeaux et Tourangelles par ses émissions quotidiennes, musicales ou de débats, mais aussi des manifestations et animations à des moments importants de la vie de la cité comme la venue de responsables du FN, la venue du Pape, le 1er mai 2002 pour ce qui est des évènements politiques, mais aussi en organisant des chouettes festival comme Au nom de la Loire ou bien entendu Aucard de Tours ou des évènements culturels ponctuels comme la symphonie mécanique ou le concert d’inaugurationdu tramway. Sans oublier la traditionnelle bourse aux disques et à la BD qui permet de préparer les cadeaux de Nowel

Une vie riche donc de 30 ans de radiophonie et de lives divers et variés. Autant dire que le bouquin annoncé risque fort d’être un vrai pavé !



Alors tu peux aider les gens de Radio Béton en cliquant sur l’image en haut du blog pour faire un don sur Ululé. Les contreparties sont plutôt sympathiques, pour 300 € tu peux même avoir ton émission à toi rien qu’à toi. Je me tâte ça me permettrait de de ne pas avoir à supporter la présence de Matfanus ou des copains de la Rotative cette fois !

Petit souvenir des débuts de Radio Béton :

les Bérus à Joué les Tours, merci à Euthanasie Records pour la mise en ligne des vidéos


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

jeudi 14 mai 2015

Souvenirs de vacances, pratiquer le vélo à l'Ile de Ré

Forcément quand tu es à l'extrémité de l'Ile et que tu souhaites visiter un peu le coin tu te souviens rapidement de l'arrivée qui s'est résumée à des bouchons dignes d'un vendredi soir de départ en vacances sur le périph' vers la porte d'Italie et de l'heure mise pour faire 30 malheureux kilomètres entre la sortie du pont et le phare de Saint Clément. Et puis tu te rappelles t'être faire doubler par des vélocipèdes tranquilles pépères sur une piste cyclable longeant parfois la route avant de s'enfoncer qui dans les marais salants, qui dans un petit bourg dans lequel, au volant de ton char d'assaut tu n'as pas osé t'arrêter de peur d'en reprendre pour trois heures de conduite. Je pense que les gens sur l'Ile de Ré ont trouvé un début de solution à la réduction de la place de la bagnole : faire des pistes cyclables en aussi grand nombre que nécessaire et dont les aménagements sont suffisamment attractifs tout en laissant les routes destinées aux automobiles dans leur format originel afin de ne surtout pas fluidifier le passage des 4 (ou plus) roues. Voilà peut-être un élément de réponse pour Dadavidov, tant que la vie sera facile pour les automobilistes et compliquée pour les vélocipèdes, la bagnole restera reine. Mais il ne faut pas oublier que le touriste est en vacances sur l'Ile, pas sûr que les Iliens apprécient vraiment de passer une heure pour aller au boulot ou chercher une paquet de clopes...

Bon fort des ces observations, tu te décides à franchir le pas, et surmontant ton appréhension tu te décides à louer un vélo. Une machine suffisamment robuste pour te traîner mais pas trop lourde pour ne pas non plus trop souffrir.

Ensuite, méfiant tu cherches à te renseigner sur ton itinéraire. Pour cela deux choix :
la carte, dessinée à l'époque par un bagnard et que tu peux voir sur le port de Saint Martin de Ré
Eric comme tu m'as avoué être déjà allé sur l'Ile je me garde cette peinture, je t'en enverrai d'autres ;)
ou trouver une carte plus facile à mettre dans ta poche, disponible un peu partout et qui peut avoir plusieurs utilités


Quand elle ne sert pas de nappe, la carte a cet aspect :





Au bout de quelques verres de pineau pour te fondre dans le décor local tu as normalement choisi ta destination du lendemain. Et tu peux aller te reposer en prévision de ton excursion.

Tout d'abord choisir des points de repères tout le long du trajet. Au départ un gros Monsieur Chat

tout le long du périple des animaux locaux :
ou de passage

observer les particularités architecturales locales comme ces girouettes sur les tombes :


et surtout profiter des très nombreuses flèches directionnelles disséminées le long des pistes :


Mais il faut aussi avoir à l'esprit quelques règles de survie élémentaires :
  1. tu fais du vélo pour une des rares fois de l'année, de nombreux autres utilisateurs des pistes sont aussi dans ce cas ! alors ne colle personne, pense à regarder derrière toi de temps en temps et surtout lorsque tu t'arrêtes, redémarres ou décides de doubler quelqu'un qui a encore plus de mal que toi car par contre tu as aussi :
  2. les rois de la route qui utilisent la piste. Eux ce sont des cyclistes chevronnés qui sont là pour profiter des longues pistes qui jalonnent l'Ile sans ou alors rarement traverser des routes destinées aux véhicules motorisés. Autant les gens de la catégorie du dessus sont un peu comme dans le titre Parivelib de Katerine, les cyclistes de cette seconde catégorie sont plus du genre à écouter Rimini des Wampas ou Louison Bobet de Ludwig Von 88. La cohabitation n'est pas toujours simple, alors je n'ose penser au bazar que cela doit être parfois en été.
  3. troisième et certainement la plus importante : surveilles le temps et aies en tête les horaires de changement de marée ! Ne rigole pas bêtement, pour avoir fait 25 km le vent en pleine goule, je peux te dire que tu as l'impression d'en faire 2 à 3 fois plus. Pour peu que tu aies entraîné dans ton excursion des pitchounes pleines de bonne volonté mais pitchounes quand même, tu peux vite te retrouver à faire du vélo pour deux. Et là il faut vraiment penser à regarder derrière régulièrement car tu prends un peu toute la place...
Allez un p'tit coup de Rimini (les Wampas arrivent d'ailleurs bientôt sur la plaine de la Gloriette pour Aucard de Tours !) :


Et quelques autres photos parce que c'est quand même chouette la bicyclette !


le selfie à vélo, un art difficile et casse gueule





heure de débauche à l'Ile de Ré, formation des premiers bouchons Porte d'Italie

Parfois il faut savoir quitter sa monture pour profiter des ports

les bars à huîtres fleurissent le long des pistes



~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mercredi 13 mai 2015

Souvenirs de vacances, la plage de la Conche à Saint Clément des Baleines

Oui bon on n'a pas fait que de la marche on a aussi profité de la plage sur l'Ile de Ré. Au pied des phares se trouve l'une des plus belles plages de l'Ile, longue comme un jour qui serait le plus long.

comme ils n'avaient pas de rocher ils ont planté des blockhaus

En attente de Robert Mitchum


l'esprit du 11 janvier est présent aussi sur l'Ile de Ré


Tous ces bunkers rappellent que c'est sur cette plage (et celle de Rivedoux) qu'ont été tournées en 1961 les scènes de débarquement de :

Même que Robert Mitchum a fait ici des remontées de plage restées dans les annales.

  

dans le film on reconnaît la plage de la Conche :

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share