lundi 2 avril 2012

La querelle des anciens et des modernes


« Prenez vos Lagarde et Michard du XVIIème siècle au chapitre XV : la querelle des anciens et des modernes. »
Vous aussi ça vous fait replonger au temps béni du collège ?
« Pour lundi vous lirez ce chapitre et me direz sur ce genre de querelle peut encore avoir lieu de nos jours. Vous aurez un A4, et tenterez d’illustrer votre propos d’exemples précis. »

Je dois avouer une certaine inculture en littérature. Mais j’ai quand même attrapé une feuille de brouillon. 

Actuellement j’en suis au 5ème tome de Harry Potter, alors j’ai commencé à y penser :

« Je n’ai pas vraiment décelé d’antagonisme entre J. K. Rowling et J.R.R. Tolkien. On peut peut-être regretter que l’auteuse de Potter n’ait pas plus suivi le chemin de Terry Pratchett dans le brin de folie qu’il a su donné à l’heroïc Fantasy, mais bon tout le monde ne peut pas raconter des blagues, la fantasy c’est sérieux ! (tiens d’ailleurs je n’ai toujours pas fini d’écrire « Ouest terne Spaghetti ») » rendu là, avouez que j’allais avoir du mal à faire mon A4… Tout le monde n’est pas Ferocias ou Traqueur Stellaire


Alors j’ai ouvert mon reader et je suis tombé sur un chouette billet de MygoodZic, qui annonçait le retour imminent de Disiz. « La Peste » de son nom dans les années 90. Virtuose verbal des débuts de la reconnaissance par le grand public  du rap en France. Notamment avec son « j’pète les plombs » assez jubilatoire. Je l’avais ensuite perdu de vue, comme beaucoup des rappeurs que j’avais beaucoup écoutés alors. Puis il réapparut dans mon ipod avec Guacha des Son of Kick.

Disiz revient donc avec un titre “toussa toussa” (tiré d’un album « lucide » sorti le 26 mars dernier) dans lequel il livre sa pensée sur les nouveaux MC’s sortis de nulle part, qui font un one-shot et redisparaissent illico (dans le meilleur des cas pour nos pauvres oreilles) ou s’accrochent. Désespérément (pour nos oreilles aussi…) 




Ce titre n’est pas sans faire remonter à ma mémoire ces morceaux d’anciens qui remettent à leur place des pseudos-vedettes . Un de celui qui avait fait le plus de bruit était MC Jean Gab’1 avec son désormais célèbre « j’t’emmerde », dans lequel il s’attaquait à … tout le monde en fait :)

Plus récemment Casey sortit « apprends à te taire ». Sur le même thème : les dejeuns, vous êtes mignons tout plein, mais cessez de croire qu’un passage sur skyrock assure la gloire ad vitam aeternam.

Et puis dans le rock, on ne peut pas ne pas penser à Didier Wampas avec son « punk ouvrier ».

Ce pourrait être un bon exemple de querelle des anciens et des modernes, mais :

1-  qui peut traiter Didier Wamps, Disiz ou Casey d’anciens ? que faudrait il penser de Geonnie à ce moment là ?
2- on est là dans une querelle à l’envers, les « modernes » étant soupçonnés de ne rien créer de nouveau, alors qu’au 17ème siècle la querelle était entre des anciens défendant l’héritage des antiques et des modernes voulant plutôt mettre en avant la vie de leur temps (en gros, hein ? le collège c’est loin maintenant…

Conclusion (souligné de deux traits rouges)

Les djeuns (attation je parle des pseudos-vedettes au rap variétoche) m’emmerdent (et je leur rends bien). Ils sont une des raisons (avec un goût de plus en plus prononcé pour la guitare et le poumtcahk des batteries pas électroniques) de mon éloignement du « rap français ». Mais parfois, des DJ’s me transportent avec bonheur. regarde ce "break ya neck" par les Scratch Bandits crew :


(j’ai pas eu la moyenne, mais j’m’en fous j’ai pu glisser “j’t’emmerde” dans ma copie )
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

18 commentaires:

  1. Encore un billet ?

    Bon. J'ai vérifié. Félicitations !

    RépondreSupprimer
  2. Y'a un lien sous le mot "vérifié".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui ça j'ai vu :) mais tu as vérifié quoi exactement ?

      Supprimer
    2. Je pense qu'il a vérifié si ce n'était pas du copié...

      Supprimer
    3. @Guillaume haaannn tu penses que Nicolas pense que je serais capable de faire du copier/coller pour un billet ?! :)

      Supprimer
    4. @Nicolas je doutais moi aussi de cette explication je te rassure :)

      Supprimer
    5. le piège était grossier :)

      Supprimer
  3. Je crois que dans les deux cas, Férocias n'est pas trop fantasy ^^ Rowling est certes plus moderne que Tolkien, c'est surtout l'écriture et les thèmes qui s'en ressentent. Avec l'idée que Tolkien voulait créer un monde/mythologie imaginaire, tandis que Harry Potter repose sur une transcription du merveilleux et de la magie dans notre monde réel contemporain.

    Rowling comme Tolkien ont par contre lancé chacun une mode de leur vivant, après les univers à la Tolkien on a le droit à de l'urban fantasy à la Harry Potter déclinée à toutes les sauces !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Guillaume44 c'est vrai que c'est difficilement comparable :)

      je n'y avais pas pensé tiens qu'ils avaient créé une mode de leur vivant... J'aurai bien aimé que Pratchett aussi mais ça m'a l'air moins bien engagé

      Supprimer
    2. Pratchett aussi mais c'est plus discret. Je pense notamment à tout ce qui est fantasy d'humour.

      Supprimer
  4. C'est pas vrai... t'écoutes toujours du rap ? Est-ce que je peux rappeler à tes petits camarades, en ces périodes électorales, que je t'ai connu fan de Doc Gyneco ? Hé ouais, c'est la période de délation ! Ha ha ha...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je serai tondu à la Libération avec tes conneries ! :)

      Supprimer
    2. Mouarf!!!! Pour le rap je plussoie, pour Doc Gyneco... euh... non rien...

      Supprimer
  5. Il faut dire que Skyrock fait beaucoup d'efforts pour dégoûter du rap français depuis quelques temps :) Mais je dis cela parce que je suis un ancien. Tu te souviens de Dee Nasty et Lionel D ?
    (comme ça je ne réponds pas sur Rowling et Tolkien :oD )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arf c'était bien mieux avant le rap :)

      Supprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)