jeudi 30 octobre 2008

Julien Dray sur la répartition des richesses


Hier soir, Julien Dray a rencontré des left_blogs à l'Assemblée Nationale. De nombreux points ont été abordés suite aux questions posées, mais j'ai particulièrement retenue sa réponse sur la crise actuelle. Pour lui, la gauche, et notamment le PS a désormais une mission : proposer une meilleure répartition des richesses suite au constat qu'ils (les gens au pouvoir aux USA et dans les pays riches) ont réussi à trouver 2 000 milliards pour sauver les banques mais peinent à trouver 2 milliards pour éradiquer la faim dans le monde.



Pour plus de détails, vous pouvez d'ores et déjà lire les premières impressions de Nicolas et Martin sur cette rencontre. Les compte-rendus de Dagrouik, Vogelsong, Abadinte, Hervé et Tonnegrande devraient suivre. Julien himself en parlera t'il ?

Hé ben moi ça me fait du bien d'entendre des responsables politiques parler ainsi sans que leur discours ne soit orienté par les médias sur "qui qui va gagner au congrès ?". d'ailleurs si vous voulez des compte-rendus du Congrés du PS, branchez votre transistor sur left_blogs.info ! en effet des left_blogs seront embed pour nous en parler de l'intérieur et d'autres auront la lourde tâche de comparer les échos des copains et copines avec ce qui sera dit dans les médias.

12 commentaires:

  1. Je vais faire (demain sans doute) un billet sur la partie économique de la vision de JD de la société. Je résume ici : en privilégiant une "redistribution étatique" des richesses les socialos ont fait des trucs bien mais ont oublié la répartition "naturelle", c'est à dire les salaires. Les salaires doivent être au centre du projet.

    Hop !

    Très bien, le JD

    RépondreSupprimer
  2. OYEZ OYEZ
    Un grand tournoi est ouvert, oserez vous affronter notre champion?

    http://htrjzrrjz.labrute.fr

    Ne découragez pas et entrainez vous, petit à petit on deviens moins petit (dixit le sage petit filou)

    RépondreSupprimer
  3. oui il a parlé de "société de la rémunération du travail" ou qqchose comme ça

    mais je pense qu'il faut construire un peu autour de cette idée car sinon l'aspect un peu "y'a qu'a augmenter les salaires" va apparaitre

    pour ma part j'espère du PS un truc un peu étoffé incluant qqchose sur le marché mondial du travail

    RépondreSupprimer
  4. Je ne crois pas que se soit le vrai problème ... c'est un problème, c'est une partie du problème ... mais rien de plus.

    Car comment repartir ce qui nous échappe ?

    Je ne suis peut être pas très clair ... c'est mon coté gestion-fi qui ressort .

    voilà , chaque année il y a environ entre 15 et 25 % des richesses qui sortent de notre pays "illégalement et légalement" des centaines de milliards d'euros de manque à gagner.

    Alors la répartition des richesses ... plouf ??

    Sinon, je suis d'accord sur le volet des 2 000 milliards qui revenir comme un boomerang ... dans nos dirigeants .

    Sorry pour l'ambiance !

    Bésitos

    Eric

    RépondreSupprimer
  5. avec 2000 paquets de mille briques t'as plus rien de nos jours. T'as même plus de quoi sauver des banques

    RépondreSupprimer
  6. @Nicolas j'attend vos billets, le mien ne doit être pris que comme une entrée en matière, je n'ai que le mp3 de votre entrevue

    @Martin P mais tu avoueras que ça gfait plaisir d'entendre un "haut personnage" du PS parler ainsi, surtout pour des gens comme moi qui n'ont que les médias comme source d'info...

    @Eric tu ne casses pas l'ambiance, bien au contraire, j'avais pas vu et aspect des choses

    @peuples c'est pas faux

    RépondreSupprimer
  7. Comment rétablir le rapport de force, dit-il dans l'enregistrement. C'est le premier pas, essentiel, il me semble. La crise risque de freiner ce rétablissement, puisqu'en général elle rend les gens davantage craintifs que révoltés. Bon billet, à suivre?

    RépondreSupprimer
  8. la suite de ce billet sera surtout chez les autres left_blogs présents,

    sur le rétablissement on peut qaund même espérer

    RépondreSupprimer
  9. Pff,ce pro de la politique, quand il cause, il est rasoir : la preuve, il a même réussi à se la couper... la barbe !

    RépondreSupprimer
  10. Cher Gaël : l'excellent M. Chieuvrou s'adresse à vous chez moi...

    RépondreSupprimer
  11. Bravo les Djeuns, joli coup de maître !

    RépondreSupprimer
  12. @anonyme je le trouve pas mauvais au contraire, au moins ça nous sort des petites phrases habituelles

    je vous conseille tout de même la lecture des compte-rendus des blogueurs présents

    @Didier je viens de vous répondre au même endroit

    @M. ils sont balèzes hein ?! au congrés ça devrait être sympa aussi

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)