mercredi 2 mars 2011

Où l'on reparle des gaz de schiste et des risques engendrés par leur extraction – NKM il vous faut quoi de plus pour tout arrêter ?






Il y a un ou deux soirs une émission de télé parlait de Gasland, le documentaire sur le problème de l'extraction des gaz de schiste aux USA. Le documentariste étant un parfait inconnu (avant la diffusion et les prix reçus par son travail), l'industrie gazière pouvait se permettre de nier, et de balancer des contre-vidéos.

Mais maintenant c'est le New York Times qui entre dans l'arène. Ils sortent un dossier très bien documenté, et balancent 1 113 pages de documents de l'EPA (agence américaine de protection de l'environnement américaine) et de différentes sociétés d'extraction qui montrent bien que ces acteurs sont parfaitement au courant des risques. Le New York Times enfonce même le clou en affirmant que certaines des eaux rejetées après extraction sont radioactives.

Cette radioactivité est notamment abordée dans un powerpoint de l'EPA et diffusé en 2009 aux décideurs en Pennsylvanie.

Madame Kosciusko Morizet, je sais bien que votre prédécesseur vous a laissé une montagne de dossiers tous plus pourris les uns que les autres :
  • nouvel agrément des sociétés agréées pour le recyclage des emballages qui fait hurler la plupart des élus locaux (qui s'intéressent au dossier)
  • moratoire sur le photovoltaïque qui risque d'enterrer la filière en France
  • et cette autorisation de prospection du gaz de schiste

Sur le gaz de schiste, la pétition dont s'était fait l'écho mon copain de Mulhouse, vous avez établi un moratoire. Maintenant il faut aller plus loin, comme 10 000 personnes vous l'ont demandé ce week-end en manifestant. Il faut retirer purement et simplement cette autorisation. La France a la chance d'être en retard sur les USA et le Canada, profitons donc des informations disponibles dès à présent pour refuser l'extraction du gaz de schiste par fracturation hydraulique. Le gaz va encore augmenter de 5 % en avril. Cette augmentation tarifaire sera sûrement utilisée par les industries intéressées par cette extraction comme levier d'opinion (« nous n'avons pas le choix, il faut trouver d'autres sources de gaz » et patati et patata). Vous avez encore la possibilité de lancer un véritable plan de recherche sur les énergies renouvelables. En investissant (et en faisant participer les autres ministères) massivement sur la recherche, afin de développer une production de solutions en France. Cette voie doit être ouverte par l'Etat, car comme le dit intox2007 ce n'est pas sur nos patrons français qu'il faut compter. L'exemple le plus récent est le TGV, si l'Etat n'avait pas investi dans la recherche, soyons clair il n'existerait pas. Et ne serait donc pas la locomotive que l'on sait pour nos exportations.

Et puis si vous lisez cette bafouille, je vous remercie de vous intéresser au cas de ma copine cochon, qui ne doit pas être isolé :

Elle a été prise pour un pigeon par des agents se présentant comme étant des conseillers et des techniciens bleu ciel EDF, et qui ont réussi à lui faire miroiter l'installation gratuite d'un chauffe-eau solaire. Gratuite car financée pour moitié par l'Etat dans le cadre d’une politique de développement des énergies renouvelables et par EDF pour l'autre moitié. Résultat ? Allez donc lire dans quelle panade elle se retrouve maintenant...

Et je pense que ce n'est pas un cas isolé, la semaine dernière je me suis littéralement fait harcelé par téléphone par une société qui me proposait l'installation « gratuite » (du moins c'était pas trop clair) de panneaux photovoltaïque sur ma toiture. Au bout de 4 coups de fil, je leur ai dit que je n'étais pas intéressé (flairant le coup foireux, quand on m'a demandé si j'avais éclusé tout mon crédit d'impôt, on passait du gratuit à un truc moins clair).

Ce genre de sollicitations vont fleurir jusqu'à ce que l'Etat en remettant en branle le chantier des énergies vertes aidera à faire le ménage dans la jungle des offres.

Et il va falloir se dépêcher, car Nicolas Dublog, candidat à la Présidence en 2012 réfléchit déjà, entouré des plus grands experts internationaux sur une politique volontariste dans le domaine de l'Environnement ! A bon entendeur salut.




~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

10 commentaires:

  1. Comment ça, je réfléchis, moi ?

    RépondreSupprimer
  2. excellent billet sur un sujet qui concerne tout le monde. Merci Gaël

    RépondreSupprimer
  3. Ferocias,

    N'en demande pas trop à Gaël...

    RépondreSupprimer
  4. @ferocias oui hein ?

    @Nicolas qu'est ce que c'est que cette attaque ?!

    @melcalex de rien, il faut en effet en parler

    @Nicolas c'est une stratégie, faire croire qu'on réfléchit à des axes sociétaux et mettre le paquet le taux de TVA sur la bière pendant la campagne :)

    RépondreSupprimer
  5. Ce n'est pas une attaque juste une plaisanterie idiote.

    RépondreSupprimer
  6. Nicolas réfléchi pour faire du gaz ? nous sommes sauvés !

    Votez Nicolas DUBLOG +++

    RépondreSupprimer
  7. Il y a des projets en Ardèche:

    http://gazdeschiste.ardecheecologie.fr/

    RépondreSupprimer
  8. @Eric oui votons pour lui ! :)

    @Chrys merci pour ce lien, j'vais aller voir ça

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)