jeudi 8 septembre 2011

Meeting d'Arnaud Montebourg à Tours le 7 septembre (1)


Dans le cadre des Primaires du PS, Arnaud Montebourg a passé la journée à Tours. Ayant un peu de temps, j'ai pu aller l'écouter parler de culture à la Guinguette, puis le soir présenter son programme. Comme les copines et les copains essaient de couvrir au mieux cette primaire en multipliant les rencontres avec les candidats, je me suis dit que ça serait quand même poli d'aller le voir. Et comme Matfanus y allait aussi, ça me permettait d'aller boire un coup après.

Échange sur la culture à la Guinguette



et non, Anna ne tire pas la langue à M. Montebourg par derrière....

Au lendemain de la déclaration d'une autre candidate à la Primaire, Martine Aubry, sur une possible taxation d'un Euro par moi en remplacement de la Loi Hadopi (qui a fait réagir Yann comme Falconhill), un acteur culturel local a voulu connaître le projet de M. Montebourg sur le financement de la culture.

Bon de mémoire, hein, je n'avais rien pour prendre des notes, voici le schéma que préconiserait plutôt Arnaud Montebourg :
une taxation des diffuseurs de culture (qu'ils soient matériels (lecteur Mp3 transformés en téléphone, par exemple) ou immatériels (publicité, émissions, chaînes de télé)
le produit de cette taxe étant ensuite reversé aux artistes, regroupés en coopératives, ou associations

En fait, il ébauchait par cet exemple une idée qu'il développera plus à font lors de son meeting du soir : pourquoi toujours faire payer les mêmes (ndlr : les classes populaires et moyennes) alors que ce ne sont pas eux qui font des bénéfices. En gros prenons l'argent où il est.

Ce premier contact, agréable, et proche des gens, m'a poussé à aller finalement le voir en meeting le soir même. Avec Matfanus. Mais bon les filles avaient été patientes, il était temps de rentrer...




Meeting à la Salle des Halles

Première impression : grosse affluence pour une ville comme tours (400 à 500 personnes, pour un meeting d'un soi-disant sombre outsider, moi je dis pas mal, surtout sachant que la Fédération PS d'Indre et Loire compte environ 750 militants)
Seconde impression : « Ils sont où les élus ? Il me semble qu'ils étaient plus nombreux pour aller voir François Hollande. Point de Jean Germain, ni de Marisol Touraine, ni de Philippe Le Breton... Tu parles d'une grande famille » mais bien sûr cet aparté est tout à fait personnel.

Peu habitué des meetings, le dernier que j'avais fait était avec dadavidov pour les Régionales 2010, j'ai fait l'ânerie de me mettre au premier rang, disant à Matfanus « mais si on verra plusse mieux ». Résultat on était au rang des élus, entourés de Claude Roiron, Alain Michel et tous ces gens ayant des responsabilités locales. Du coup quand Jean Patrick Gille et Arnaud Montebourg sont entrés dans la salle, on a eu droit à la poignée de mains. Entrée en salle quelque peu glaciale pour Jean Patrick Gille, lorsque Claude Roiron et Arnaud Montebourg se sont donnés une franche accolade.

Jean Patrick Gille a ensuite accueilli à la tribune Arnaud Montebourg, en tant que premier fédéral.
« Je n'ai pas choisi, non pas parce qu'ils [ndlr : les candidats aux Primaires] sont tous nuls, mais pour respecter le choix des citoyens » nous a t'il déclaré pour expliquer sa présence. Puis, précisant qu'il n'était pas dans les mêmes lignes qu'Arnaud Montebourg, il l'appréciait de plus en plus. Même s'il avait encore du mal à saisir le principe de « démondialisation » (il ne lit pas le blog de Ronald çui-ci... Il saurait comment on démondialise un jean !).

Il a enfin surtout délivré son message d'espoir sur les Primaires :
  • une forte mobilisation souhaitée (il y aura 86 bureaux de vote en Indre et Loire, dont 19 à Tours)
  • une volonté de débats de qualité

Il a ensuite cédé sa place à Julien Dubot, mandataire d'Arnaud Montebourg sur le département, s'exprimant au nom de Didr37 (Des Idées et des Rêves, qui semble être le nom du mouvement entourant Montebourg). Celui-ci a tenu un discours plus offensif, tentant de désamorcer dès l'entrée les accusations d'irreponsabilité que pourrait soulever les autres candidats quant au programme de Montebourg : « Face aux délocalisations, aux restructurations, est-ce irresponsable de proposer la démondialisation ? ». Puis il a parlé de l'école, et des difficultés de celle-ci, dans un contexte de suppressions de postes et d'économies de bouts de chandelles tous azimuths (d'ailleurs, je vous conseille le billet de Cycee à ce sujet, dans lequel elle épluche les différents programmes sur l'Education Nationale, dont celui de Montebourg). J'ai eu très peur qu'on nous balance l'hymne du PS :

lorsqu'il a parlé de « Changer la vie » mais non, on y a échappé ! De toute façon, j'avais dans l'ipod de quoi me dépolluer :

Enfin il a conclu par cette phrase d'Oscar Wilde : « Il faut toujours viser la lune car en même en cas d'échec on atterit au milieu des étoiles.. »

Et des étoiles, M. Montebourg n'a pas économisé ses efforts pour tenter de nous les faire toucher.

Alors je sais, qu'on n'était pas en réunion informelle avec quelques blogueurs, comme les copines et les copains ont réussi à organiser à Paris autour de François Hollande (il y avait Mrs Clooney, Cyril M, David Burlot, Seb Musset, Custin d’Astrée, Vogelsong, Martin P, Mehdi, Jegoun, Ronald, Polluxe, Leila, Romain P. et Gularu) et que le « ton meeting » est plus offensif, mais franchement je l'ai trouvé bon, et très convaincant.

" l'hiver glacial de la dette ne devra pas toucher les classes populaires et moyennes [ndlr : qui ont déjà plus que payé leur dû, et n'ont que leur salaire pour vivre]"

mais bon j'en suis déjà à 2 A4, je reviens dessus demain...
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

3 commentaires:

  1. non juste un citoyen qui s'intéresse, j'ai aussi un oeil sur les camarades du Front de Gauche, hein ? ;)

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)