samedi 25 octobre 2014

un rapide retour sur l'histoire familiale, des documents


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

Il y a quelques années de ça j'avais essayé de raconter un épisode tragique de mon histoire familiale, survenu en 1917. à cette époque, l'Allemagne avait déclenché la guerre maritime totale, avec pour ambition d'empêcher les Américains de venir soutenir la France et la Grande Bretagne.

Tout était parti d'un télégramme, codé, dans lequel les Allemands expliquaient leur plan aux Mexicains, qu'ils invitaient par ailleurs à attaquer les USA. Les bateaux de pêche commençant à être armés pour se protéger des sous-marins, le UB-36 qui patrouillait, avec d'autres sûrement, dans la zone "Manche" changea de commandant, et les chaloupes d'Audierne en furent informées. Les équipages commencèrent par rester près des côtes mais le poisson se faisait de plus en plus rare, et le patron de mon arrière grand-père et ceux de deux autres chaloupes décidèrent de repartir quand même plus au large, vers Sein. Mais ce qui devait arriver arriva, et le UB-36, commandé par Von Keyserlingt, patrouille dans le secteur et coule deux chaloupes.

J'en reparle aujourd'hui car on m'a fourni deux éléments importants liés à cette histoire :
  • le carnet de bord du UB-36 qui relate cet épisode, de façon extrêmement laconique :



les gens  qui me l'ont gentiment fait parvenir sont ceux qui tiennent un site très complet sur les UBoot, dans lequel est relaté cette histoire. Ils m'ont même traduit les lignes du haut, les seules mentionnant le torpillage :
"19h15 Deux navires de pêche coulés au canon entre Ile de Sein et Penmarc'h. Patrouille.."

  • le deuxième document je l'ai trouvé un peu par hasard, au Printemps dernier, l'association "Aux Marins" a commémoré la mémoire des marins-pêcheurs disparus en mer au cours de la première guerre mondiale. l'affiche de cet manifestation était une vue d'artiste d l'attaque par l'UB-36 de chaloupes sardinières le 1er avril 1917, initialement parue dans le supplément illustré du Petit Journal en date du 6 mai 1917 :

L'article accompagnant cette gravure évoque une fusillade ayant suivi le torpillage.

Je remercie Gallica en tout cas d'avoir scanné autant de documents. Le supplément illustré est lisible dans son intégralité là: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7172608/f8.image.langFR 

La fiche de la "Providence  de Dieu" sur le site de l'association "Aux Marins" : http://www.auxmarins.net/sites/default/files/Centenaire/Bapech/PD.pdf

Maintenant je sais que la mort de mon arrière grand père et de ses compagnons a été relatée dans la presse nationale, ça n'a pas dû nourrir la soixantaine d'orphelins qu'ils laissaient derrière eux, mais au moins ils ne sont pas morts en silence.


6 commentaires:

  1. Arghhh, je ne savais pas qu'un siècle après, tu étais encore hanté par la disparition tragique de ton arrière-pépé :-/

    RépondreSupprimer
  2. Z'etes cons tous les deux :) je suis content d'avoir trouvé un journal de'l'epoque qui en cause surtout

    RépondreSupprimer
  3. @bembelly et @croisepattes merci de votre visite, je fus en effet ému de tomber sur ces documents

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)