jeudi 20 novembre 2008

Encore une prise d'otages

Planche de Martin Vidberg, extrait du "Journal d'un remplaçant" (et comme il le dit lui-même : "que vous avez probablement tous déjà lu (sinon ça vous fait une bonne idée de cadeau de Noël )")

Aujourd'hui c'est grève à l'Education Nationale. Et j'en ai marre d'entendre les médias nous passer en boucle des témoignages de parents « pris en otage » par les enseignants et maintenant par les communes qui n'appliquent pas le service minimum. Darcos dénonce, Luc Châtel menace. Ces deux-là auraient-ils décidé de faire mentir Sarkozy qui disait il y a peu « les grèves en France on ne les voit plus » ?


Xavier Darcos nous dit : « Il y a dans ce ministère une culture de la grève. » Je suis tenté de lui dire qu'en effet c'est bien au Ministère que cette culture de la grève perdure. On voudrait provoquer l'ensemble du corps enseignant et la grande majorité des élèves qu'on ne s'y prendrait pas autrement ! Car regardons un peu les revendications des syndicats aujourd'hui :


les suppressions de postes (8 500 en 2007, 11 200 en 2008, 13 500 en 2009) entraînant notamment la disparition pure et simple des RASED. Quoi t'est-ce les RASED ? Marie-Georges Profonde et Colin nous l'expliquent très bien. Mais rapidement, la disparition des RASED (Réseaux d'Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté) c'est en fait la disparition des instituteurs spécialisés, des psychologues scolaires, des personnes aidant à l'intégration des enfants handicapés, etc... Et par quoi on remplace tout ça par de l'aide au devoir grosso modo... Alors les parents « pris en otage » aujourd'hui, je vous conseille d'espérer très fort que vos enfants n'aient pas de difficultés à l'avenir (je vous le souhaite, soyons clairs, c'est pas parce que vous dites des bêtises dans ma radio que je souhaite vous voir avoir les mêmes difficultés que Christie par exemple)


la modification de la carte scolaire, vous savez cette belle promesse de campagne « vous pourrez dorénavant choisir l'établissement de votre enfant », qui a fait tant couler d'encre et qui continuera je le pense. Qu'en dire, si ce n'est qu'elle ne renforcera la ghettoïsation des établissement dits en zone sensible ? Et puis sérieusement, les parents « pris en otage » de ce matin, vous pensez vraiment que le collège hyper hype que tout le monde en ville vise pour ses gamins va « pouvoir accepter toute la misère du monde » comme dirait Brice ? Au risque de se retrouver avec des classes surchargées ? Ce serait un comble, vous ne trouvez pas ?


la réforme des concours de recrutement et surtout de la formation des enseignants reçus à ce concours : non seulement on change le contenu des épreuves mais en plus on supprime l'année de formation dont bénéficiait auparavant les enseignants reçus au concours. Alors toi la maman « prise en otage » ce matin réfléchis-y à deux fois. Es tu vraiment sûre que ton sacrifice d'une journée de travail ne vaut pas la peine si en échange les grèvistes obtiennent le maintien de cette année de formation ? Honnêtement, tu laisseras tes enfants l'esprit aussi tranquille à des gens qui n'auront pas au de formation spécifique ? Tiens je serais toi, je profiterais même de cette journée de RTT que les « faignasses de profs » t'ont imposée pour aller signer la pétition de l'appel du 8 novembre.


la réforme du collège et du lycée : sur ce point il y aurait des pages et des pages à remplir. Mais quelques points sont relevés par CC (l'histoire devient optionnelle et les programmes risquent d'être décidés par le Parlement), et puisque ces « privilégiés » t'ont « séquestrée chez toi avec tes mômes » va donc voir par toi-même le projet de réforme . Il faut que tu saches que cette réforme entraînera une 5 heures de moins de cours dans le tronc commun en seconde et qu'elles seront remplacées par 3 heures d'accompagnement individualisé. Bon il y a deux heures qui vont on ne sait pas où (enfin si on en a une petite idée, mais comme tu es sur un blog poli, tu ne la liras pas ici...). Et puis cet accompagnement individualisé, on peut penser qu'il va nécessiter des gens, non ? Parce que si ça se résume à aller en CDI, ben comment dire, ce n'est pas très accompagné en fait. Et donc on rejoint la première revendication, « si on supprime des postes, qui c'est qui va assurer ces trois heures multipliées par autant d'élèves de seconde ? ». On ne te prendrait pas pour une tanche, toi la maman d'une gamine en troisième cette année et qui est « prise en otage » ce matin ?

Et puis personnellement, je ne suis pas enseignant, juste parent de trois trucs éducationnés (ou bientôt) par ces faignasses, je suis également très inquiet de cette propension du Ministère à vouloir surveiller Internet... Mais bon c'est personnel. Et puis aussi cette histoire de retraite à 70 ans, ça va concerner aussi les enseignant(e)s ? Moi la maîtresse de Titeuf elle me fait rire mais en BD, seulement.


Bon je sens bien que tout ça commence à te remuer un peu, mon semblable, mon « compagnon dans cette prise d'otages ». Il me semble même que le syndrome de Stockholm commence à faire son effet chez toi aussi. Mais alors sur qui allons nous pouvoir cracher notre rancoeur ? Ben sur les communes pardi ! Qu'est-ce qu'ils foutent ces autres fainéants ? Ils DOIVENT recevoir nos gamin(e)s en cas de grève ! C'est notre très Grand Homme qui les y a obligé en pondant une loi ! Le service minimum que ça s'appelle ! Mais bon ça n'a pas l'air simple à mettre en place voire inapplicable. Même des grandes villes comme Lyon n'y arrivent pas, alors on peut peut-être se poser la question sur l'opportunité d'une telle loi, non ? Surtout que les Préfets attaquant les communes ne respectant pas cette loi sont pour la plupart déboutés.


Alors, tu te dis : « bon l'année prochaine, je les mets au privé ». Bon ben c'est loupé, Xavier DARCOS aura même réussi à mettre certains établissements privé en grève ! Quand je vous dis que c'est bien au Ministère qu'il faut chercher « la culture de la grève » !


Bon, ben si tu es à la maison tu as peut-être le temps de prendre tes mômes sous le bras et de les emmener défiler pour défendre leur avenir, non ? Allez TOU(TE)S A LA MANIF !

Pour les parisien(ne)s, c'est à Port Royal le rendez-vous ! Et souvenez-vous que sans ambition, nous sommes perdu(e)s !


19 commentaires:

  1. Hé ben ! Pour un type qui voulait presque arrêter son blog avant-hier...

    RépondreSupprimer
  2. Hello Gaël
    Ah ! Comme ça fait du bien, un parent avec nous !!
    Tu as tout très bien résumé, bravo et merci !

    Je te linke aussi sec, c'est mieux que mon billet pas inspiré du jour !

    CC

    RépondreSupprimer
  3. Très bon article, je suis parent pas otage... J'approuve !

    RépondreSupprimer
  4. Ouf!!! Merci Gaël de ces explications sur le pourquoi de notre grève dans l'éducation nationale. Enfin, quelqu'un s'intéresse plus au fond du problème qu'à ce faux débat sur le service minimum. Malheureusement ce n'est pas aux niveaux des médias nationaux que l'on verra ce genre de discours explicatif.

    RépondreSupprimer
  5. J'allais faire un billet pour expliquer les raisons de la grève, et je découvre ce magnifique billet, écrit par un non-enseignant en plus !

    BRAVO !!!

    Je vais faire un lien, moi...

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article si gentillement écrit...
    Encore heureux qu'il existe quand même encore des parents qui comme vous défendent un peu les enseignants...malheureusement, on dirait, quand on les écoute parler devant la porte de l'école, qu'il y en a de moins en moins...
    C'est main dans la main, avec les parents, les instits, les profs de collèges, de lycées, qu'on peut faire bouger les choses

    RépondreSupprimer
  7. Non seulement, l'Education Nationale est en danger, mais l'éducation populaire l'est aussi...
    Les associations complémentaires de l'école se voient retirer toutes aides du Ministère et pour l'instant rien n'est proposé en échange!!!
    aller voir?

    See ya!

    RépondreSupprimer
  8. @Nicolas du coup je suis épuisé ! j'vais refaire une pause ;)

    @CC @lestitis67 les parents ne sont pas tous des clients je vous rassure,

    @MHF bienvenue par ici, bon on est deux parents mobilisés, c'est déjà ça :)

    @matfanus la presse écrite a pris comme pas mal d'arguments pour expliquer mais c'est vrai que les médias télé et radio, ben ils ont besoin de reportages courts et qui tapent comme on dit

    @Mathieu merci,

    RépondreSupprimer
  9. @skalpa on s'est croisés dans les commentaires

    je n'ai pas eu le temps d'aborder cette question qui est elle aussi préoccupante...

    RépondreSupprimer
  10. Je ne peux qu'approuver tous les élements de cette note.
    Darcos se f* des élèves, des parents, des profs.
    Mais certains sont encore là pour applaudir des réformes difficilement à mettre en place et non concertées

    RépondreSupprimer
  11. moi aussi je suis de tout coeur avec vous, en tant qu'enseignante,belge et en solidarité avec cette greve.

    RépondreSupprimer
  12. Merci pour ce billet clair, précis, réaliste que beaucoup de parents (et même certains enseignants ce qui est plus grave encore!!) devraient consultés afin de comprendre pourquoi "Y'a eu encore grève Jeudi!!!" Ils oublient trop souvent que c'est surtout pour leurs enfants et les enfants de leurs enfants qu'on fait ça....

    RépondreSupprimer
  13. Angelita il y aura toujours des cons, à nous, modestement avec nos blogs, de leur porter la contradiction

    menfin merci de votre commentaire, et vive la solidarité internationale

    Mélan' merci de votre commentaire, oui trop souvent les parents ne voient pas plus loin que leur carte de congé encore rognée par ces faignasses de profs

    RépondreSupprimer
  14. L'idée grandiose pour supprimer des postes a aussi été de raccourcir le cycle d'enseignement des sections professionnelles de 4 à 3 ans.

    RépondreSupprimer
  15. Pomme bienvenue par ici, et merci pour cette information

    RépondreSupprimer
  16. comme ça fait du bien de lire ça.

    RépondreSupprimer
  17. Pour comprendre ce qui se passe et mesurer tout le saccage à venir
    à lire
    Main basse sur le service public
    de Fitoussi & Khaldi
    (que vous connaissez peut être déjà, mais bon, dans le doute)

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)