mardi 2 février 2010

Suite sur les menaces de fermeture de classes en Indre et Loire & pétition nationale

On parle de la mobilisation pour l'école Paul Bert dans la presse, mais aussi pour l'école Viala de Saint-Profond des Meumeu Saint-Pierre-des-Corps et pour celle de Ligré. Dans ces deux écoles, les parents sont même passés à la phase d'occupation de l'école. Ce matin aura lieu la Commission Technique Paritaire qui établira la carte scolaire pour la rentrée 2010. Et demain une manifestation est prévue à 17 devant l'Inspection Académique au Champ Girault à Tours.

Au niveau des réactions politiques, le NPA a édité un tract, et le député Jean-Patrick GILLE a écrit un courrier à l'Inspecteur d'Académie.




Gageons qu'il sera prêt à signer aussi la pétition relayée par Catherine sur son blog, et qui demande aux parlementaires du département d'exiger du gouvernement l'arrivée de 150 enseignants supplémentaires. Vous pouvez signer ce courrier et le transmettre aux parlementaires d'Indre et Loire, si le coeur vous en dit.

Enfin, Juan relaie, sur son annexe,un appel national POUR l'école publique.

« L’appel est simple, et signé par nombre de syndicats et d’associations (DDEN, FCPE, SE-UNSA, UNL, UNEF, UNSA-EDUCATION, FERC CGT, FGR-FP, FAEN, ASSOCIATION DES LIBRES PENSEURS DE FRANCE (ADLPF), A ET I, SNIES, UNSA, SNPTES, CNAFAL, UFAL, SIEN, UNSA LABOS EDUCATION, SNCL, SNASEN, ADFE, SNMSU, SNPSYEN, GDID, SUDEL).
APPEL NATIONAL POUR L’ECOLE PUBLIQUE
L’École publique, laïque et gratuite crée le lien social indispensable pour faire face aux défis d’un monde en crise. C’est elle, et elle seule, qui permet de garantir la cohésion sociale. Elle est pourtant aujourd’hui menacée par des choix politiques qui favorisent le privé et encouragent le consumérisme éducatif.
Redonnons la Priorité à l’École laïque !
Le service public et laïque d’éducation doit garantir à chaque élève une scolarisation de qualité sur tous les territoires. Il doit permettre à chacune et chacun, quelle que soit son origine culturelle ou géographique, quelle que soit sa condition, quel que soit son handicap, de bénéficier d’une éducation et de s’approprier « le vivre ensemble » dans un espace où la liberté de conscience est strictement respectée.
Aujourd’hui, le service public et laïque d’éducation n’est plus une priorité de l’état.
Les nombreuses décisions ministérielles le montrent :

  • les dizaines de milliers de suppressions d’emplois qui ne cessent de le frapper durement, le fragilisent en zone rurale et l’asphyxient en zone urbaine,

  • les aides publiques concédées aux établissements privés (à 95% catholiques) qui n’ont jamais été aussi élevées. Il s’agit de près de 7 milliards d’Euros octroyés chaque année par l’État, auxquels viennent s’ajouter les participations obligatoires versées par les collectivités locales,

  • la loi Carle qui amplifie le financement de la concurrence au service public et conforte la logique de « marché » scolaire,

  • la suppression de la sectorisation, qui transforme les parents d’élèves en consommateurs d’école,

  • le développement du privé par le plan banlieue, là ou les besoins du service public sont les plus criants, là ou la ségrégation sociale est la plus forte,

  • les accords « Kouchner Vatican » (qui remettent en cause les règles de collation des grades universitaires au bénéfice des instituts catholiques) ainsi que les projets de financement par l’état de l’enseignement supérieur privé.
Nous, signataires de cette pétition, refusons l’affaiblissement organisé par l’État, de notre service public et laïque d’éducation.
L’éducation n’est pas une marchandise. La liberté de conscience doit être respectée partout et pour toutes et tous. L’argent de tous doit cesser de financer les choix de quelques-uns.
Nous exigeons une orientation politique qui fasse clairement le choix de l’École publique, laïque et gratuite.
Nous réaffirmons qu’il n’y a qu’une École de la République.
Nous demandons que l’effort éducatif de la Nation soit réservé au développement de l’École de la Nation.

Parce que des enseignants, et une école publique, laïque et gratuite c'est la base selon moi de notre avenir.

edit de 14:30 : Angelita m'informe d'une autre pétition, sur la réforme des lycées.
~~~~~~~~~~~


19 commentaires:

  1. Bon, il va falloir que je regarde ça de plus près !

    RépondreSupprimer
  2. Il y a même des élus dans ces mouvements qui manifestent pour éviter la fermeture de classes tout en continuant à faire leur vie à l'UMP...

    RépondreSupprimer
  3. Je publie un article pour relayer ton info aujourd'hui même. A Amiens, des mobilisations ont eu lieu devant l'IA + pétition ces deux jours et cela va continuer.
    Pour revenir à cette histoire d'évaluation, l'administration sait aussi pratiquer la langue de bois, je te l'accorde, mais justement si les résultats ne sont pas trop bons, il est de son devoir d'apporter des aides et leur soutien à ces classes.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai reçu 2 réponses : celle de JP Gille député et de MF Beaufils , sénatrice .

    RépondreSupprimer
  5. @dadavidov ben oui quand même...

    @mtislav ah bon ?! :)

    @marité merci de ce relais, la pétition nationale me semble intéressante !

    @cath37 on essaie avec Philippe Briand ? :)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai envoyé la lettre à TOUS les députés de l'Indre et Loire ainsi qu'aux 3 sénateurs ...

    RépondreSupprimer
  7. @cath37 je doute juste de la réponse de M. Briand :)

    RépondreSupprimer
  8. J'ai signé
    En même temps il faut signer la pétition contre la réforme du lycée.
    Car réforme lycée, ensuite collège, ensuite école.
    Plus les gens sont informés, plus on pourra faire quelque chose.
    Je te donne le lien si tu veux relayer http://www.snes.edu/petitions/index.php?petition=9

    mon article : http://angelitam.com/blog/?p=9537
    Excuse moi je me fais un peu de pub mais tout ce qui touche à l'éducation de nos enfants me fait bondir

    RépondreSupprimer
  9. @Angelita hop relayé !

    @Nicolas bravo !

    RépondreSupprimer
  10. Merci et j'ai mis le lien chez moi

    RépondreSupprimer
  11. Heureusement que l'école privée est là... :-)

    On voit clairement les choix du gouvernement, lequel essaie d'être dans les clous par rapport aux objectifs de déficit budgétaire de l'UE... en dégraissant le mammouth dixit Allègre.

    On en avait parlé ici :
    http://www.despasperdus.com/index.php?post/2009/11/26/parents-d-%C3%A9l%C3%A8ves-recrutent-professeurs-pour-le-compte-de-l-Education-nationale...

    Il faut dire que ces décisions purement budgétaires anticipent sans doute la directive "services"... qui va obliger les Etats à favoriser la concurrence dans tous les secteurs d'activité... sans doute pour édifier l'Europe "sociale"...

    Bon courage, je signe.

    RépondreSupprimer
  12. Bon j'ai signé, mais je ne sais pas si un protestataire du Midi pèsera quelque chose…

    RépondreSupprimer
  13. @Julien merci !

    @Angelita de rien, c'est bien naturel

    @des pas perdus ah mais j'ai mis un lien sur ton billet dans mon billet précédent

    @le coucou la pétition est nationale, donc bien sûr que ta voix comptera !

    RépondreSupprimer
  14. Tiens ! Bibi n'a pas commenté ici ? Il faiblit ou ne t'aime pas.

    RépondreSupprimer
  15. @Gaël

    Tiens, y a ton fournisseur de viagra qui cherche encore à te joindre :)

    RépondreSupprimer

laissez moi un commentaire, ça fait toujours plaisir

(ne vous fâchez pas par contre, j'ai modéré les commentaires pour les billets ayant plus de 5 jours)