vendredi 31 août 2012

manifestation samedi 1er septembre à 15 heures, place Anatole France à Tours



Il y a 16 ans, l'église Saint Bernard était évacuée manu militari par les CRS. Les sans-papiers y ayant trouvé asile étaient emmenés au centre de rétention administrative de Vincennes.

Alors à Tours, comme dans beaucoup de villes en France une manifestation se tiendra demain place Anatole France à 15 heures. Ce ne sera pas juste une triste commémoration, ce sera aussi l'occasion de rappeler que le problème des sans papiers n'est toujours pas réglé. Tout comme celui des roms d'ailleurs.

Le 23 août 1996, on y était avec Nicolas (on avait commencé par se tromper d'église Saint Bernard) mais on avait fini par rejoindre la manifestation "République Nation". D'ailleurs ce fut la première rencontre entre Nicolas et François Hollande... L'un s'en rappelle, l'autre je ne sais pas...

Arrivés à Nation, et bien que Nicolas fût en tongs, nous décidâmes de continuer avec une grande majorité des manifestants présents jusqu'à Vincennes. Au loin nous voyions de l'activité sur l'hippodrome, une nocturne comme nous l'apprîmes plus tard. Lorsque les CRS commencèrent à charger.

Là on était vraiment pas équipés pour les lacrymos...on n'avait pas de joli t-shirt approprié
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mon plan démoniaque passe à l'étape supérieure

Matfanus et Marc ont cru m'informer mais en fait je  le savais, puisque tout est planifié depuis belle lurette (rire démoniaque) ! depuis au bas mot 3 ans, lors de la publication de cette vidéo :


Hielena ça te plaira peut-être comme musique, 


Donc oui je plaide coupable pour :

  • l'attaque de l'US Open, "No Sport" était le message caché de cette action.
  • les perturbations dans divers parcs d'attraction (après nous être contentés de chiper des cahuètes, nous sommes passés à la vitesse supérieure et avons carrément arrêter les trains)
  • enfin, en vue de préparer des attaques de plus grande envergure nous avons commencé à faire échapper des complices ailés des zoos, comme à Edimbourg

Mais ceci n'est qu'un début, il se pourrait bien que prochainement certains élus cumulards aient à protéger leurs noisettes ! à moins qu'ils ne retrouvent la mémoire rapidement

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

jeudi 30 août 2012

tarte à la rhubarbe @corpopetrucien @hielenahb @dadavidov

hop, recyclage d'un billet de l'été d'il y a deux ans.

Comme Petit Louis je suis dubitatif devant la communication à outrance sur la rareté du fruit en France cet été. Comme lui je croule sous les prunes après avoir eu assez de cerises pour être sûr d'avoir de la confiture tout l'hiver :
J'habite en ville, alors peut-être que les insectes butineurs sont moins victimes ici des pesticides, ou bien le gel est il moins violent qu'à la campagne... Pourtant de la neige on en a eu cet hiver :



t'as vu Nicolas, là il n'y a pas de vague sur la terrasse :)
Donc après les cerises, les prunes, la rhubarbe ! le seul truc qui pousse dans le potager, légèrement abandonné cette année encore. Merci papa de ma l'avoir planté.


Donc pour une tarte à la rhubarbe, tu commences par cueillir celle-ci. La partie comestible étant les tiges, tu laisses les feuilles sur place, surtout si elles abritent une scène torride de film érotique pour gastéropodes :

Pour couper tout ça, j'ai eu grand plaisir à utiliser mon joli opinel cadeau de vacances :




Bon donc, maintenant tu as une belle poignée de tiges de rhubarbes, tu peux commencer à préparer la tarte :

Dadavidov, elles sont vertes mais celles-ci ne deviennent jamais complètement roses, du moins on ne l'a jamais vu, c'est peut-être une variété différente...



Le premier boulot, c'est d'éplucher la rhubarbe :

au départ

à l'arrivée
 en vidéo ça donne ça (retourne ton écran sur le côté...) :

video

Ensuite tu découpes la rhubarbe en petits morceaux :

et le temps de faire la suite, tu peux la laisser reposer dans une passoire, après l'avoir mélangée à un nuage de sucre. Tu pourras récupérer le jus obtenu pour glacer ta tarte par exemple.




Hop pendant ce temps tu prépares la pâte. Il te faut 125 g de beurre :
du demi-sel hein ? on va pas commencer à cuisiner à la margarine quand même
250 g de farine (cette fois j'ai mis un peu de T110 mélangée avec de la T65 : on obtient ainsi une pâte un peu marron, plus riche qu'avec de la farine blanche toute seule) :


1 oeuf et trois morceaux de sucre.

Tu fais fondre le beurre avec les morceaux de sucre :

Tu ajoutes ensuite la farine en touillant, puis l'oeuf et tu malaxes

En 5 minutes tu as normalement une bien jolie pâte, si tu as un truc pas assez solidaire pour faire une boule, tu peux ajouter quelques cuillers d'eau chaude (pas trop parce que sinon après tu te retrouves avec une pâte beaucoup trop amoureuse qui ne veut plus quitter tes doigts).

tadaaaa !
 Tu déposes tes morceaux de rhubarbe sur cette pâte,
et tu t'attaques à la garniture. En effet la tarte à la rhubarbe tient plus de la quiche que de la tarte aux pommes.


Pour la garniture il te faut :

100 g de sucre, un sachet de sucre vanillé, deux oeufs (bon d'accord, ç a commence à devenir riche comme dessert..) et de la crème fraîche (que tu peux remplacer par du lait pour une grande partie si le calcul des calories que tu viens d'effectuer de tête te fait légèrement frémir).


tu mélanges tout ça au fouet (schlackkk) et tu en recouvres les morceaux de rhubarbe :

Hop au four pendant une demi-heure, à 200 °C au début puis moins et :






Laisse refroidir et régale toi (sans te poser trop de questions existentielles)


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

lundi 27 août 2012

quand l'actualité te rattrape pendant tes vacances

Quand T'Es Dans Le Désert by Jean-Patrick Capdevielle on Grooveshark

en vacances, souvent tu te retrouves comme dans la chanson de Capdevielle, surtout si tu te retrouves avec pour seule source d'info "Montagne FM", seule radio captée par le poste. D'ailleurs si tu as l'occasion, essaie Montagne FM et surtout les infos, données par un journaliste à la voix et à l'accent aussi exotiques et dépaysants que... je sais pas trop, faudrait l'écouter pour se rendre compte.

Donc pendant nos vacances, le même jour deux infos se sont percutées :
  • le renouvellement de certaines concessions hydrauliques, avec Edf un peu angoissé de voir des concurrents débarquer sur le marche
  • la venue de Montebourg à Saint Jean de Maurienne, pour tenter de débloquer la situation à Rio Tinto, mais si Bembelly en avait parlé il y a peu.
Pourquoi ces deux informations se percutaient elles ? Parce que Rio Tinto, champion du rapport de force et de la menace de fermeture d'usines, comme ce fut le cas au Québec aussi, accusait Edf de pratiquer des coûts de vente d'électricité trop élevés pour permettre une rentabilité satisfaisante à la production d'aluminium en vallée de Maurienne.

Bon en fait Arnaud Montebourg ne s'est pas déplacé ce jour là mais s'est exprimé, demandant à Rio Tinto et Edf de négocier. La situation semble compliquée, Rio Tinto serait une société digne de confiance, j'aurais bien appelé M. Montebourg pour lui proposer de lier l'attribution des concessions hydrauliques du coin à un petit geste en faveur du géant de l'aluminium mais les exigences du géant mondial semblent légèrement trop énormes : passe de 17 € le MWh à 13 € il n'y a que le nucléaire qui pourrait le permettre (aïe pas taper Eric :) ) ni el camino d'ailleurs qui a de grandes mains)

L'autre retour aux dures réalités fut à l'occasion d'une visite de Turin :



Le tag "NO TAV" est une trace des grandes manifestations qui ont régulièrement lieu des deux côtés de la frontière franco-italienne en Maurienne et Val de Suse contre le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin, puis Milan.

tracé :
source



avec notamment un tunnel de bas entre la Maurienne et Susa long de 57 km sous les Alpes, sous le lac du Mont Cenis notamment :


Bref encore un projet pharaonique, chacun argumentant qu'il a raison, d'ailleurs, la Commission d'Enquête a donné un avis favorable avec réserves au projet. Pas sûr que cela calme tout le monde.

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

vendredi 24 août 2012

Le bruit de l’aérodrome : si si on s’est rendu compte qu’on avait une semaine de tranquillité, et on s’interroge sur le futur décret « PEB »



La Nouvelle République s’est fendue d’un superbe article sur le fait que les gens ne se seraient même pas rendus compte que depuis quelques jours l’aérodrome de Tours n’était plus utilisé ni par les alphajets de la Base aérienne ni par les avions civils dopés aux subventions publiques (cf articles de Dadavidov et Matfanus) du fait de travaux sur la piste. A propos de Ryanair, la dernière trouvaille pour faire des économies est de noter les pilotes par rapport à la quantité de kérosène embarquée. Moins ils en consomment mieux ils sont notés. Résultat : 3 atterrissages d’urgence cet été

Miracle, le journaliste n’a trouvé que des gens qui ne s’étaient aperçus de rien, comme quoi hein, il y a vraiment des gens qui se plaignent tout le temps… « De toute façon, les avions ne me gênent pas. Il y a des gens qui se plaignent de tout. » qu’il dit le patron de troquet interviewé… (nous noterons que le journaliste en question a fait le tour des cafés, ce qui me semble bien normal en ces temps de canicule).
Et pourtant si il y a bien des gens qui se sont rendus compte de quelque chose : moi par exemple. Peut-être parce que j’étais au courant, mais surtout parce que j’ai pu passer du temps dehors sans croire être dans Top Gun, RIP Tony Scott.

Quelques suggestions tout de même pour compléter cet article :
  • Faire une nouvelle enquête un peu plus tard (deux jours après l’arrêt des vols ça me paraît un peu tôt, non ? de plus la canicule aidant la plupart des gens était calfeutré à l’intérieur…)
  • Refaire un article après la reprise, sur le thème « alors c’était mieux sans le bruit ou avec ? »
  • Regarder à nouveau la vidéo du baptême de l’air d’un journaliste de la rédaction pour entendre à nouveau le bruit d’un alphajet au décollage
Enfin, il aurait été intéressant que la rédaction, en plus de faire un billet humoristique sur le blog de la rédaction, creuse un peu les conséquences du futur décret, actuellement en consultation publique, sur les zones de bruits autour des aérodromes, et qui  précise :
« Pour les aérodromes militaires figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre de la défense, les dispositions de l’article R. 147-1-1 ne s’appliquent pas. Pour ces aérodromes, la zone de bruit fort B est la zone comprise entre la limite extérieure de la zone A et la courbe correspondant à une valeur d'indice Lden choisie entre 68 et 62. La zone de bruit modéré C est la zone comprise entre la limite extérieure de la zone B et la courbe correspondant à une valeur de l’indice Lden choisie entre 64 et 55. »

Les différentes zones d’un plan d’exposition au bruit sont les suivantes :
Zone A : Exposition au bruit très forte
Zone B : Exposition au bruit forte
Zone C : Exposition au bruit modérée
Zone D : Exposition au bruit faible

Si ce futur décret passe en l’état, la zone C pourra mordre sur la zone B des plans d’exposition au bruit, « La plage de choix d'indice pour la zone C est élargie afin de laisser une plus grande marge de manœuvre aux préfets dans la prise en compte du contexte local de chaque aérodrome. »

Petit avant / après pour un aérodrome militaire, comme celui de Tours, si le futur arrêté du Ministère de la Défense le listera

Actuellement
Futur décret
Zone A
Comprise à l’intérieur de la courbe d’indice Lden 70
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 70 et la courbe
d’indice Lden 62*
Zone B
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 70 et la courbe
d’indice Lden 62*
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 70 et la courbe
d’indice Lden 62 à 68 au choix du préfet
Zone C
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 62 et la courbe
d’indice Lden 55
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 62 à 68 et la courbe d’indice Lden 64 à 55 au choix du préfet
Zone D
Comprise entre la courbe
d’indice Lden 55 et la courbe
d’indice Lden 52


PEB 2012

Donc en gros, sur cette carte du nouveau Plan d’Exposition au Bruit, dont l’enquête publique s’est déroulée en mars dernier, la zone C pourrait être amenée à grignoter la zone B. Sachant que les règles d’urbanisme ne sont pas les mêmes entre ce deux zones, la zone C permettant plus de choses (voir la page 2). Est-ce que cela pourrait avoir un impact sur l’urbanisation de Tours Nord, là je laisse enquêter les journalistes.
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

La poubelle magique


Il est des gens qui occupent sainement leurs vacances. Certains voyagent pour aller rencontrer les copains, d’autres font faire des avancées majeures au quotidien de nombre d’entre nous..

Et c’est de l’un d’entre eux dont je veux vous parler aujourd’hui : FRP, japonais touche à tout, a inventé la poubelle magique qui se déplace pour vous faire réussir des paniers à chaque coup !

L’idée est « simple » :

Une poubelle, sur laquelle on monte des roulettes, avec un moteur. Ce moteur est commandé par un automate, lui-même relié à une caméra de kinect.

Smart-Trashbox-Kinect-Modder-FRP-04.jpeg















Le pire c’est que ça marche :



On est plus très loin d’avoir des Wall-e partout

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

mercredi 22 août 2012

Les vacances de Detoutderien #6 : le bestiaire enchanté


A la montagne, on a vu des :

vaches acrobates






Elles ont chacune leur cloche, ce qui fait qu’en montant vers leur pâturage ça fit une jolie symphonie pastorale, spéciale cacedédi à Falconhill et Nekkonezumi :

video


Mais aussi et surtout des :






Et même de très près :


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share