Comme c'est l'été (hé oui on y croit à peine hein ?)

lundi 27 février 2012

Les trucs que tu te demandes à quoi ça sert : le rouleau de papier toilette aquatubeTM


Ce week-end j’ai z’été aux toilettes chez des gens riches (moins que Dedalus quand même) ou tout du moins qui achètent du papier toilette de marque (chose toujours étrange à mon sens, surtout vu ce qu’on en fait). J’aime bien tester les toilettes on tombe parfois sur des innovations, totalement inutiles, mais souvent rigolotes. D’ailleurs j’ai hâte de tester un jour les toilettes japonaises.
 
Donc là, comme la décoration était inexistante (j’aimerai bien savoir si Mike a décoré les siennes tiens pour voir), je suis tombé sur le rouleau arrivé en fin de vie. Les rouleaux de secours étaient facilement atteignables, ce qui fait que je n’ai pas eu le moment d’angoisse qui peut arriver lorsque l’on n’est pas chez soi, et que l’on ne peut que difficilement hurler au travers de la cloison : « mais mince ! c’est pas dieu possible de ne pas dire quand il n’y a plus de papier toilette ! »

Donc, rasséréné par la présence de papier en quantité suffisante, j’eus tout le loisir d’observer le rouleau vide. Première source d’interrogation : il était blanc. Premier signe ostentatoire de luxe pour ce mandrin, blanchir du carton qui a un usage somme toute limité, en voilà une idée. Et puis en rapprochant mon nez, j’ai pu lire : biodégradable.

Alors là je commençais à pouffer, j’en connais peu des cartons pas biodégradables. Le carton c’est de la cellulose donc biodégradable, avec du temps certes mais il est tout à fait intéressant en compost par exemple. Enfin bref, me disais-je, encore un peu de greenwashing qui fait plaisir à l’acheteur et qui lui coûte un peu plus cher.

Et puis je lis avec plus d’attention, car ça m’agace toujours les mentions « biodégradable » qui ne prennent pas en compte que la plupart des cartons sont destinés à être recyclés. Ben oui dans la plupart des municipalités les cartons sont collectés avec les emballages pour subir un nouveau tri en vue d’une valorisation matière (recyclage). Mais bon, c’est pas souvent que les merchandiseurs demandent aux gens concernés leur avis. Donc en lisant avec plus d’attention, je vois que ce n’est pas tant la mention « biodégradable » qui est importante dans le message, que celle-ci « vous pouvez me jeter dans les toilettes, 100 % garanti ». Car voilà l’invention qui tue à l’origine de ce mandrin : on peut le jeter aux toilettes il se désagrègera et disparaîtra dans les égouts. 

Aquatube que ça s’appelle, et les gens en ont même fait un site explicatif et tout tellement ils étaient fiers de leur trouvaille ! Je pense que dans leur esprit on a fait un pas au moins aussi gigantesque que lors de la découverte du papier parfumé (mais si rappelez-vous de cette pub qui hanta une partie de notre enfance).
Franchement à quoi ça sert ? Il y a vraiment des gens qui restent toute leur vie aux toilettes et qui ne passent jamais devant une poubelle (à recyclage attation hein les amis ?) ?!

Et surtout ça se désagrège c’est bien joli, mais il n’y déjà pas assez de trucs dans les égouts ? Et puis est-ce encore la peine d'innover dans le papier toilette, alors que chacun sait que l'avenir est aux trois coquillages (par contre si quelqu'un peut me dire comment on s'en sert ça intéresserait)



~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

Le Jeu des 1000 euros passe en Touraine au mois d’avril


« Chers amis, Bonjour ! »

Le jeu des 1000 euros (le vrai, hein ? pas celui de Seb Musset) sera en Indre et Loire au printemps pour deux enregistrements :
Le lundi (si le cœur vous en dit) 16 Avril 2012 à Larçay (Indre-et-Loire)
19h00 : Sélections et enregistrements (adultes) à la Salle François Mitterrand
Et le lendemain (si vous le voulez bien) 17 Avril 2012 à La Chapelle sur Loire (Indre-et-Loire)
18h30 : Sélections et enregistrements (jeunes et adultes) à la salle Pierre Desproges
L’occasion de voir en chair et en os Nicolas Stoufflet, qui a succédé à Louis Bozon, qui eut lui-même la lourde tâche de reprendre le flambeau après Lucien Jeunesse.


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

jeudi 23 février 2012

Onze s'en fout


Taggué par Nicolas, Lolobobo me lance la balle (ou plutôt le ballon). 11 questions auxquelles il faut répondre, avant d’en poser 11 à 11 blogueurs ou –ses.

Concernant la femme tronc, Pense tu qu'elle a un jolie cou ?
Françoise Hardy ? elle a sûrement un joli cou

Homard, Bisque ou tête ?
Ça fait une éternité que j’en ai pas mangé… la queue ?

Aimes-tu la presse spécialiste du foot ?
Je préfère la pâte

Pour gagner en 2012 Sarkozy doit il montrer sa piste à la nation ?
Sûrement pas ! il va quand même pas tout nous déballer !

Les pédagogues ont t'ils l'air d'aimer ?
Une question insidieuse sur le catéchisme ?

L’aspirant habite Javel ?
Non à Cirage

Peux ru me parler du monde conique ?
Faut écouter le Peuple de l’Herbe

Le Pont-Neuf fait-il soixante pieds ?
Pompier bon œil !

Dans l'affaire de la dette, penses-tu que le gouvernement grec taille des jupes au Pirée ?
Au Pirée je sais pas mais j’espère que les banksters finiront par aller se faire voir chez les Grecs

Quel est ton opinion sur les laborieuses populations du Cap ?
Le Cap Fréhel ? ou celui de bonne aventure ?

Aimes-tu décaler les sons ?
Non, ou alors par inadvertance

Bon faut que je trouve 11 questions aussi intelligentes que celles-ci et que je tague à mon tour…

11 questions intelligentes :



Non je vais plutôt voir à qui je les pose, ça m’aidera peut-être…

Alors on va dire : Shaya, qui vient de déménager, Pierre D, Trublyonne, Homer, MajicWoofy, Zette, Gildan, Iboux, qui vient d’ouvrir un nouveau blog, Emma, Mtislav et Elmone

Bon maintenant les questions :

Qui est-il ? D'où vient-il ? (indice)
Comment ça va ?
Un ou deux sucres dans le café ?
Plutôt poisson ou éléphant de mer à la plage ?
T’habites à combien de km de Tours ?
Et cette année tu la sens comment ?
La fusion c’est quoi pour toi (en musique précise-je) ? sur celle-là j’ai bien fait de pas taguer Marc, il nous aurait fait écouter du geazz…
Pointilliste ou pointilleux ?
Dead Can Dance ?
Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?
~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

lundi 20 février 2012

Les Bretons en Touraine (1)

Comme de nombreux Bretons je me suis installé en Touraine. Mes origines prêtent souvent à sourire, alors je voulais voir d’où pouvait venir ces sourires, ayant souvent trait au climat, à l’alcoolisme supposé des Bretons, …

Mon nom de la vraie vie fait peu mystère de mes origines bretonnes, il est pourvu d’un accent aigu et sa terminaison qui se voudrait sobre en français se prononce comme si l’on devait se souvenir d’une terminaison ancienne qui expliquerait le « tte » qu’il nécessite (une espèce de terminaison fantôme).
Des recherches menées par mon père sur l’origine de ce nom ont donné lieu à plusieurs pistes :
-       Petit couteau : très vite abandonné à la demande des héritiers mâles de la famille
-       Gardien ou chevalier du temple : pourquoi pas, ça donne un côté chevalerie moyen-âgeuse
-       Arc-en-ciel : là tout le monde est d’accord, c’est joli et poétique. D’ailleurs c’est sous cette forme originelle que je l’ai entendu la première fois dans une chanson que le Tri Yann avaient reprise du Barzaz Breizh (tout à la fin) : Kan ar Kann / GWIN AR CH'ALLAOUED (en français : le vin des Gaulois)
Tri Yann - Kan ar kann .mp3
Found at bee mp3 search engine


Et cette chanson est justement l’occasion de parler de la première évocation des Bretons par un tourangeau, à savoir Grégoire de Tours. Dans son histoire ecclésiastique des Francs, écrite au 6ème siècle, il reviendra plusieurs fois sur des expéditions menées par des Bretons sur les territoires ligériens (notamment nantais) à la recherche de ce qui leur faisait défaut : du vin.

source image : extrait de Bran Ruz

« Aussitôt que revenait l'automne, ils (les Bretons) partaient, suivis de chariots et munis d'instruments de guerre et d'agriculture, pour la vendange armée.
Les raisins étaient encore sur pied, ils les cueillaient eux-mêmes.
Le vin était-il fait, ils l'emportaient.
S'ils étaient trop pressés ou surpris par les Francs, ils le buvaient sur place, puis emmenant captifs les vendangeurs, ils regagnaient joyeusement leurs bois et leurs marais.
 »
Forcément quand un peuple entre comme ça dans l’histoire, la réputation d’alcoolique lui colle un peu à la peau… Ils venaient d’être chassés de Grande Bretagne et essayaient juste de s’acclimater un peu à la vie continentale.

paroles en breton :
Gwell eo gwin gwenn bar
Na mouar !
Gwell eo gwin gwenn bar.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwell eo gwin nevez
Oh ! Na mez ;
Gwell eo gwin nevez.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwell eo gwin a lufr
Oh ! Na kufr ;
Gwell eo gwin a lufr.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwell eo gwin ar Gall
Nag aval ;
Gwell eo gwin ar Gall.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gall, d'id, kef ha deil
D'id pez-teil !
Gall, d'id, kef ha deil.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwill gwenn, d'id, Breton
A galon !
Gwin gwenn, d'id, Breton.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwin ha goad a red
Enn gefred ;
Gwin ha goad a red.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwin gwenn ha goad ruz
Ha goad druz ;
Gwin gwenn ha goad ruz.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Goad ruz ha gwin gwenn
Eunn aouen !
Goad ruz ha gwin gwenn.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Goad ar C'hallaoued
Eo a red ;
Goad ar C'hallaoued.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Goad ha gwin eviz
Er gwall vriz ;
Goad ha gwin eviz.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Gwin ha goad a vev
Neb a ev ;
Gwin ha goad e vev.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Goad, gwin ha korol
D'id, Heol !
Goad, gwin ha korol.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Ha korol ha kan,
Kan, ha kann !
Ha korol ha kan.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Korol ar c'hleze,
Enn eze ;
Korol ar c'hleze.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Kan ar c'hleze glaz
A gar laz ;
Kan ar c'hleze glaz
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Kann ar c'hleze goue
Ar Roue.
Kann ar c'hleze goue.
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Kleze ! Roue braz
Ar stourmeaz !
Kleze ! Roue braz !
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !
Kaneveden gen
War da benn !
Kaneveden gen !
-Tan ! Tan ! Dir ! Oh ! Dir ! Tan ! Tan ! Dir ha tan !
Tann ! Tann ! Tir ! Ha tonn ! Tonn ! Tann ! Tir ha tir ha tann !


traduction en gaulois :

Mieux vaut vin blanc de raisin que de mûre ; mieux vaut vin blanc de raisin.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Mieux vaut vin nouveau qu'hydromel ; mieux vaut vin nouveau.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Mieux vaut vin brillant que cervoise ; mieux vaut vin brillant.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Mieux vaut vin de Gaulois que de pommes ; mieux vaut vin de Gaulois.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -

Gaulois, ceps et feuille à toi, vil fumier ! Gaulois, ceps et feuille à toi!
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Vin blanc, à toi, Breton de coeur ! Vin blanc, à toi, Breton !
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Vin et sang coulent mêlés ; vin et sang coulent.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Vin blanc et sang rouge, et sang gras ; vin blanc et sang rouge.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Sang rouge et vin blanc, une rivière ! Sang rouge et vin blanc !
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
C'est le sang des Gaulois qui coule ; le sang des Gaulois.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
J'ai bu sang et vin dans la rude mêlée ; j'ai bu sang et vin.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Vin et sang nourrissent qui en boit ; vin et sang nourrissent.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Sang et vin et danse, à toi, Soleil ! Sang et vin et danse.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Et danse et chant, chant et bataille ! Et danse et chant !
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Danse du glaive, en cercle ; danse du glaive.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Chant du glaive bleu qui anime le meurtre ; chant du glaive bleu.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Bataille où le glaive sauvage est Roi ; bataille du glaive sauvage.
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
O glaive ! ô grand Roi du champ de bataille ! ô glaive ! ô grand Roi !
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -
Que l'arc-en-ciel brille à ton front ! Que l'arc-en-ciel brille !
- O feu ! ô feu ! ô acier ! ô acier ! ô feu ! ô feu ! ô acier et feu ! ô
chêne !ô chêne !ô terre ! ô flots ! ô flots !ô terre !ô terre et chêne ! -

Il est à noter que plus tard, les Gaulois (enfin les Francs) plantèrent du cabernet breton en Touraine.

~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share

vendredi 17 février 2012

JSFDBMDD2 #3: « Mon grand frère est un rockeur » compilation pour enfants de 7 à 77 ans


Bon, je craque, je participe à nouveau au jeu sans frontière des blogueurs mangeurs de disques. Aujourd’hui le thème est « rockocorico ! », autrement dit le rock français. Certains glousseront, à l’instar de John Lennon qui déclara « french rock is like english wine », mais il me souvient d’une période à laquelle de nombreux groupes décidèrent de relever le défi du rock dit alternatif.

Un des fers de lance de cette déferlante fut la maison « boucheries productions » qui nous fit connaître les 10 petits indiens (chroniqué chez Warf le loup) ou les BB Doc (toujours au même endroit). La route avait été ouverte par Starshooter, chroniqué chez Mister Moods, et certains groupes de punk comme les Berus ou the Guilty Razor, chez LRRooster. Jimmy propose quant à lui d’autres précurseurs : Tanit, en lien avec Marc Seberg semble t’il.

En 1987, ils appelèrent nombre de leurs copains pour faire une compilation à destination des chérubins de 7 à 77 ans. On y retrouve la Mano Negra (qui n’a pas encore signé chez univers sale) à leur débuts, ou des déjà anciens à l’époque comme OTH, Parabellum, les Wampas, la souris déglinguée (ça devrait plaire à El Camino). Trois groupes dans lesquels joue François Hadji Lazaro sont présents : Los Carayos, Pigalle et les Garçons bouchers. Bon d’accord on n’est pas sur du Gérard Manset, chronique par Jeepee, ou du Dominique A, chez Charlu, mais c’est du bon rock comme je l’aime bien, brut de décoffrage, sans chichis.




Tracklisting :
1-     Saturnin par Parabellum : reprise épique du générique de cette série qui avait pour personnage principal un caneton. « approchez tous les amis, les grands et le petits, regardez biiieeeeennnnnnn heu »
2-     Vieux moisi par la Mano Negra : une intro qui rend hommage au « salut à toi » des BxN peut-être, à voir…
3-     Le taxidermiste est seul par lady Tony et les rainy dogs : une petite goutte de country pour chanter la solitude
4-     L’éboueur par Pigalle : chanson écrite pour Kéké qui n’était pas né à l’époque et pour montrer aux p’tites n’enfants que les super-héros ne sont pas forcément habillés de couleurs chatoyantes
5-     Jeunes seigneurs par La Souris Déglinguée : hymne à la jeunesse qui n’avait pas besoin de maître
6-     Soleil Rey par Chihuahua : vive le soleil, vive les chihuahua !
7-     La visite au zoo par Los Carayos : deuxième chanson de François Hadji Lazaro de cette compilation, un malin ce François J. Un bestiaire bien sympathique
8-     Au pays du touche pipi par les Wampas : cours d’éducation sexuelle à l’attention des petits garçons, par des experts comme le chante Didier Wampas (« amène tous tes amis, et pourquoi pas leur mère »)
9-     Cowboy Joe par Gilles Tandy (son frère et ses amis) : une belle histoire de cow-boy ayant pour héros un « pied tendre un peu idiot »
10-L’école de la rue par OTH : la seule valable (« cette chanson s’adresse à ceux qui travaillent avec sérieux à l’école / cette chanson n’est pas pour eux, elle est pour celle qui restent au fond de la classe »)
11- La ballade à trottinette par les Endimanchés : une reprise insensée de « bicyle race » de Queen ? à voir
12- Rock’n roll par Metal Urbain : parce qu’il faut bien à un moment posé les bases, cet album se voulant pédagogique un minimum
13- Avec mémé au supermarché par les Garçons Bouchers : parce que tout peut être rock’n roll, même les courses au supermarché

Il manque Sttellla (qui n’avait pas dû obtenir de visa pour pouvoir traverser la frontière belge), mais que l’on retrouvera une compilation de la même maison, spécialisée en produits de qualité : « ma grand-mère est une rockeuse ».


Il est à noter que François Hadji Lazaro remet le couvert chez Milan avec un bien joli livre disque (Ma tata, mon pingouin, Gérard et les autres) que je vais m’empresser d’offrir à mes filles. On y retrouve « avec mémé au supermarché » et « l’éboueur », mais il y a plein d’inédits. Et les illustrations de Delphine Durand sont tout simplement belles.


~~~~~~~~~~~ Bookmark and Share